Ma rencontre

J'ai fait la connaissance du Shiatsu en 2000 lors de ma pratique de Chi-Gong. Dans les cours étaient intégrés des moments de self-shiatsu, et en dehors on pouvait recevoir des séances personnalisées. Très rapidement, je suis devenue adepte de cette pratique. 

Ensuite,  j’ai effectuée quelques stages à Strasbourg à ce qui allait être ma future école, « le centre de formation KIYINDO SHIATSU »,  dès mon premier stage, cette école m’a séduite, il y régnais une atmosphère où se mêlait chaleur et simplicité. J'ai également fait la connaissance d'un shiatsu plus martial dans le cadre de ma pratique  au sein du Club Tai-Chi  Goshin-aiso.

Pour moi, se sentir bien dans sa peau est très important, pour soi et pour les autres. Ce n'est que si je me sens bien, en paix, que je peux avoir une relation harmonieuse avec les autres. Faire partager cela, me tient à coeur et remplit ma vie.

Ma formation

En 2009,  j’entame ma formation professionnelle en Kiyindo shiatsu. La formation comporte outre les cours de pratique en shiatsu, des cours théoriques en anatomie, et en médecine traditionnelle chinoise. Dans le cursus, sont également intégrés des cours de Stretch Vital  et de Chi Gong.  Pendant 4 ans, il y a eu beaucoup d’échanges, d’acquisitions, de transformations. 

Pour moi le Shiatsu a été  une voie du changement, il m'a aidé à entendre et accepter les messages de mon corps et à être plus dans le moment présent. 

2013,  l'année de l’obtention de mon certificat de praticien par le centre de formation de Kiyindo Shiatsu marque le début d'une nouvelle voie.

C'est aussi l'année de mon périple en Thailande avec l'école, en perfectionnement du Shiatsu, en approfondissement du massage thai corps et pieds, une très belle expérience. 

Des stages et perfectionnements réguliers me permettent d'avancer toujours un peu plus loin. Le Shiatsu est pour moi un véritable "Art de vivre".

Mon engagement

Je m’engage à respecter le Code de déontologie du Centre Européen de Kiyindo Shiatsu CEKS ainsi que celui du Syndicat Professionnel de Shiatsu SPS, et notamment : 

je m'engage sur l’honneur :

  • A exercer cet art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de la personne traitée,
  • A respecter une stricte confidentialité
  • A toujours garantir une prestation optimale, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, stages et formation complémentaires,
  • A mener les activités de Shiatsu en excluant toute forme de prosélytisme confessionnel, politique ou sectaire, ce qui constituerait un motif de radiation,
  • A être détenteur dès la première année, de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours (AFPS), datant de moins de 5 ans, délivrée par la Croix-Rouge française, la Protection civile, ou tout autre organisme habilité, ou à présenter une équivalence.

Par ailleurs, je garde à l’esprit que le Shiatsu n’est ni une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie, mais un art s’inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention, et plus généralement du « bien-être ». Par conséquent, il doit :

 S’abstenir d’établir un quelconque diagnostic,

  • Se garder d’interrompre ou modifier un traitement médical
  • S’interdire de prescrire ou conseiller des médicaments,
  • Diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant les signes d’un malaise,
  • Avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique.

Je m'engage à fixer ses honoraires, en accord avec l’équité, en les proportionnant aux prestations fournies, tout en restant libre d’offrir des séances gratuites. 

 

« Le Shiatsu est reconnu officiellement par l’État français et le Ministère du Travail (J.O. du 25/07/2015) comme profession, et seul le SPS ( Syndicat Professionnel de Shiatsu ) est actuellement habilité à délivrer un titre professionnel de "Spécialiste en Shiatsu" reconnu par l’État. »